Su Nuraxi

flash template default photo


Présentation


Construit à l'ouest de Barumini et à une altitude de 238 mètres, le site de Su Nuraxi (le nuraghe) est l'un des des plus importants témoignages de l’architecture mégalithique protosarde.

Découverte à la fin des années 1940 par le plus grand archéologue sarde Giovanni Lilliu, la plus grande forteresse nuragique de l’île a été entièrement fouillée entre 1949 et 1956.

Ces fouilles ont mis au jour d'importants vestiges (outils, armes, poteries et objets utilisés pour l'ornementation des habitants). Elles permirent également de retracer les différentes étapes de la construction de la tour et des villages environnant, ce qui confirme la continuité de la vie du complexe jusqu'a l'époque romaine.

Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial établie par l'Unesco en 1997 sous le nom de Su Nuraxi di Barumini.


Description


Le complexe de Su Nuraxi est une cité nuragique qui se développe autour d'une grande forteresse entre le XIIIe et VIe siècles avant J.-C.

Le principal et le plus ancien éléments qui composent Su Nuraxi est sa tour centrale à trois étages dont la hauteur d'origine avoisinait les 19 mètres et édifiée vers 1200 avant J.-C. Les trois salles superposées au plafond vouté en encorbellement sont reliées entre elles par un escalier en spirale.

Les quatre tours annexes de deux étages placé dans les quatre points cardinaux sont reliées entre elles par un mur d'enceinte en pierre massif. On accèdait à la cour ainsi formée par une porte étroite au sud-est qui s'ouvrait au niveau du sol; l'accès à la citadelle devait se faire, dès lors, par une échelle ou par un dispositif contrôlé de l'intérieur.

Ces murs furent à leur tour agrandis et renforcés, simultanément, on construisit une seconde enceinte qui renfermait les maisons construites entre-temps tout autour de la tour.

Il s'agit pour la plupart de petits édifices en pierre circulaires formés d'une simple salle, mais l'une d'entre elles est beaucoup plus grande, avec ses 7 mètres de diamètre, et présente des banquettes le long de ses parois. On pense qu'il s'agissait d'une salle du conseil, en liaison avec une forme d'administration urbaine.

De nouvelles maisons furent reconstruites après le devastement de la forteresse et le démantèlement de ses défenses par les Carthaginois. Elles diffèrent des précédentes par leur technique de construction, en petites pierres, et par leur plan formé de plusieurs salles exiguës. Elles jouxtent ou empiètent souvent sur le système défensif antérieur.

Au 2ème siècle avant J.-C., après la conquête de l'île par les Romains, la plupart des nuraghes sont délaissés.


IMAGES ALEATOIRES

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !